accueil > Balades > Compte-Rendu > Compte-rendu 2009

Je me surnomme Rova et j’ai l’honneur de vous faire un petit compte rendu de la rando perçu à travers les yeux d’une débutante.

J’ai donc eu le plaisir d’intégrer un groupe fort sympathique de personnes avec qui je partage une passion : le roller. C’est avant tout mon frère Matt qui m’a proposé de venir découvrir un soir cette rando parce que parmi toutes les rando qui puissent être organisées sur Paris celle-ci avait quelque chose de spéciale ! Certes peu nombreux nous étions mais l’ambiance y est si chaleureuse. De plus vous aurez l’occasion, vous, futur compagnon de rando, de partager vos talents culinaires hmm…savoureux mais… nous y reviendrons tout à l’heure !

Le départ était prévu à Menilmontant (métro 2) à 20h20. Sortie du boulot à 19h, détour obligé par chez moi pour récupérer mes rollers, j’ai cru que je n’y serai jamais à temps et pourtant… mon frère ayant passé le mot, ils ont eu la gentillesse de m’attendre.

Hop ! je sors de la bouche de métro et on ne tarde pas à faire les présentations : Arno ; le guide incoutournable pour vos randos, Gabtcha ; toujours la pêche mais « trop c’est trop », Géro ; blagueur invétéré, Nicolas ; éclaireur attitré et Macha : luttons pour avoir plus de piste cyclable ! Evidemment ces petits qualitatifs sont plus parlant si on les remet dans leur contexte ! Je me chausse et c’est parti mon kiki !

Après quelques petites réflexions sur l’itinéraire nous nous dirigeons vers la place de la République. Comme télétransporté dans un autre pays, c’est avec plaisance qu’Arno nous emmène dans le passage Brady, l’expédition en Inde fut rapide mais mémorable avec ses senteurs et parfums épicés de plats servis sans compter. Macha n’était pas contente car on empruntait des passages interdits aux vélos mais que voulez-vous « on n’peut pas plaire à tout l’monde !! », c’est à peine si les rollers pouvaient circuler aussi, j’ai presque eu un accrochage avec un serveur qui s’apprêtait à servir des « nan » (pain indien souvent fourrés au fromage ou autre), j’en aurai bien fait une bouchée !

Plus loin, nous passons devant le théâtre Mogador « Le Roi Lion » est en tournée actuellement, avec vue sur le grand Rex, cinéma mythique. Nous empruntons les Grands Boulevards puis passons devant l’église St Augustin avant de passer aux choses sérieuses.

Direction Montmartre, montée infernale et fatigante pour moi et pour tout le monde je pense, Arno était à la traine,, n’est ce pas Arno ?!! il a fallu l’attendre, Gabtcha n’en pouvait plus de rouler sur des pavés « trop c’est trop » et s’est alors déchaussée… quand plus tard nous arrivons au sommet.

JPEG - 78.1 ko
Option Plus sur les Marches du Sacrée Coeur

Avec une magnifique vue sur Paris By Night, « pas aussi belle qu’il y a 10 ans » selon Arno. M’enfin, ce fut un repos bien mérité et comme le dit le fameux proverbe « après l’effort, le réconfort », nous cherchons un endroit pour déplier la nappe pour manger ! 21h45, au menu, spécialités purement faites maison, Arno sorti une bouteille de Pouilly fumé 2007, un vin fruité très agréable, un jambon fait maison après 3 mois de séchage poivré pour éloigner les bêbêtes (Recette du Jambon Cru), du cantal vieux, puis chacun sorti un petit quelque chose, Géro des tomates cerises miam miam, Macha et Nico des pâtes à la tomate, fromage de chèvre et Gabtcha un délicieux gateau à la poire, mangue et clémentine ah pis j’oubliais mon paquet de biscuit n’avait pas de succès et Matt distribuait ses bonbons fraises tagada à tout le monde ! Mais Arno pense toujours à tout, il a bien vue qu’on commençait à cailler assis par terre au milieu de bandes de gars et jeunes filles en « jupe-ras-la-touffe » (hahahaha) comme le dit Arno, qui commençaient à envahir le terrain, il sortit de son sac un remontant dément, de l’eau-de-vie 60° (Marc de Bourgogne) dans une petite bouteille d’Evian. Mon frère fit le premier à en goûter une gorgée et quel effet !! Ensuite ce fut à mon tour après moultes hésitations et… waaaaouuuh !! j’peux vous dire que ça arrache !! la petite tisane de Macha à côté n’avait plus de succès L

Pas de temps à perdre, 22h40 nous plions bagages pour rebrousser chemin. Ce fut un petit repas vraiment bien sympathique et savoureux :p Macha et Nico, nous quittâmes ici. Nous étions plus que 5, une fois arrivés en bas des escaliers qui étaient devenus l’urinoirs des jeunes qui ne pouvaient plus se retenir, beuurk, c’était infecte, un ptit jeune nous fit une démonstration de scooter sur roue arrière, le guidon levé, Géro ��tait d’ailleurs le seul à comprendre pourquoi il faisait un truc aussi débile, il en a déduit que c’était pour éclairer sa grand-mère (scotchée sans doute au plafond) hihi !

Et nous roulâmes, calmement… j’ai d’ailleurs failli me prendre une voiture à un moment, fiooouh quelle frayeur. 23h30 nous avions rejoins la station de départ.

Ce fut la fin d’une belle aventure et j’en remercie tous les participants pour leur excellente humeur et mon frère sans qui je n’aurai pas encore découvert l’existence des cette rando. Donc voilà, si vous êtes fan de roller et que vous souhaitez partager votre passion parmi des personnes fort sympathiques, libérez votre mardi soir vous ne le regretterez pas et n’oubliez pas… votre bâtonnet de saucisson, fait maison ;)

revenir rubrique Compte-rendu 2009