accueil > Balades > Evénements > Rando des Mouettes 2011 > Le récit de la rando Jour par jour

Ça tire un peu sur la gueule, le réveil à 6h45, mais comme il fait déjà super beau, tout le monde se lève avec entrain et un gros bâillement de circonstance. La perspective de visiter une distillerie achève de motiver les plus endormis et après un petit déjeuner où ça chambre à tout va (déjà !), on est partis pour les 40 derniers kilomètres de cette voie verte franchement désirable.

Et là bim ! Mu, notre gazelle n°2, ne peut éviter Caroline dont elle profitait de l’aspi, lorsque celle-ci se vautre sur un bout droit. Quittes pour quelques éraflures et un gros bleu sur la cuisse, nos deux demoiselles s’en sortent plutôt bien. « C’est ça, de rouler à fond dès le matin sans respecter le temps de chauffe ! », balance Arno lorsqu’il nous rejoint, nous rappelant sa mauvaise foi proverbiale :)

Un arrêt ravitaillement & antiseptique, et tout le monde repart sur le revêtement impeccable mais néanmoins vallonné de la voie verte. Le ciel se couvre, c’est noir autour de nous, on nous avait annoncé des orages dans tous les sens : ça sent la saucée !

C’est seulement au bout de la voie verte, à Bel-Air (tout près de Questembert) qu’une demi-averse nous rappelle qu’on est en Bretagne et qu’il a fait anormalement chaud hier. Pas de quoi tremper la chaussée : après 2 min la pluie cesse et nous arrivons à Questembert pour la fin du marché du samedi, avec cette impression d’avoir eu beaucoup de chance avec la météo.

En effet, pendant la pause sandwich, le gris disparaît, et c’est un beau soleil qui accompagne notre sieste de digestion. La motivation qui n’était jamais partie revient donc avec cette chaleur sur la peau et nous repartons, le sourire aux lèvres et les patins aux pieds, vers notre prochain objectif — distant de quelques collines pentues : la distillerie Le Pocréau du Gorvello, une petite commune proche de Theix.

Nous y sommes accueillis par Mme Le Pocréau en personne, qui nous présente son entreprise avant de nous emmener dans les vergers. Nous y apprendrons leur histoire et leurs particularités, avec un cours sur les pommiers, leurs maladies et leurs amours… une très belle histoire qui nous amène naturellement à la dégustation des produits de la distillerie, à savoir : le jus de pomme — nature ou pétillant, le cidre brut, le pommeau de Bretagne, le Petit Prince (un apéritif maison), et enfin, la fine de Bretagne, digestif à base de pomme lui aussi. Le Petit Prince ravit la majorité des patineurs mais ne peut lutter devant la belle robe ambrée du pommeau !

La visite s’achève sur un passage en boutique où chacun pourra s’offrir quelques bonnes bouteilles en souvenir ; nous aurons même droit à deux bouteilles de poiret en cadeau pour l’apéritif du soir.

L’œil vif mais le cerveau légèrement embrumé, le groupe rechausse pour parcourir les quelques huit kilomètres restant pour atteindre le camping de Rhuys, à la sortie de Theix. Ah, ils font mal, ces derniers kilomètres ! Tout le monde commence à s’endormir, aussi le Président décide de les réveiller en faisant mine d’emprunter une bretelle de sortie de voie rapide à contre-sens. Las, ils sont tout à fait éveillés nos patineurs ! Quelques rabrouements plus tard, on arrive enfin en vue du camping, de son gazon invitant, de sa piscine qui nous appelle, du barnum familier où le staff nous attend impatiemment…

…car ce soir c’est Kig ha farz !

- Article Précédent Article Suivant

Les autres journées de la rando
- Jour 0, rencontre des patineurs : Bourg-des-comptes
- 1er jour : Bourg-des-comptes à Loyat
- 2e jour : Loyat à Theix
- 3e jour : Theix à Saint-Cado
- 4e jour : Saint-Cado à Riec-sur-Bélon
- 5e jour : Riec-sur-Bélon à Kervel
- 6e jour : Kervel à Camaret-sur-mer
- 7ème jour : Camaret-sur-mer à Locmaria-Plouzané


0-Trace GPX du 2ème jour,
document GPS , 474.6 ko

1-Fiche du 2ème jour,
document JPEG , 88.7 ko

revenir rubrique Le récit de la rando Jour par jour