accueil > Balades > Evénements > Rando des Mouettes 2011 > Le récit de la rando Jour par jour

Les traits sont tirés, les poches sous les yeux ressemblent plus à des outres blanchâtres, et les yeux peinent à voir le jour derrière ces paupières gonflées par le sommeil… au matin du cinquième jour de patinage, l’entrain commence à s’estomper, mais la bonne humeur est toujours là, au taquet !

Il faut dire que le programme du jour, annoncé la veille, a de quoi réanimer les plus amorphes d’entre nous. Malheureusement, déjà dépassés par le temps, nous ne faisons que traverser Pont Aven, pour arriver plus vite à la brasserie de Bretagne à Trégunc.

Grosse déception du jour : nos Belges préférés ne manqueront pas de remarquer l’ignorance de l’équipe commerciale chargée de la visite sur tout ce qui touche à la bière, au grand dam des patineurs qui n’apprendront rien de vrai sur le sujet. La dégustation est expédiée, nous repartons rapidement vers des cieux plus cléments.

Nous n’arrêterons de patiner qu’arrivés à Concarneau, où la ville close nous ouvre ses portes pour le plaisir des yeux. Mu profitera d’ailleurs d’une petite zone pavée pour nous montrer, si nous en doutions encore, sa formidable capacité à se faire des bleus sur les jambes en chutant à l’arrêt !

Heureusement, le mal est vite consolé devant la beauté de l’endroit, puis devant le mur qui nous attend à la sortie : une pente à plus de 15% sur environ 300m. Même la voiture-balai, surchargée d’une remorque à laquelle s’agrippe une grappe de patineurs cramés, finit par caler en première dans cette montée infernale. On en oublie presque la formidable descente tout schuss qui nous y a menés !

L’épreuve passée avec succès, nous continuons notre chemin, décidés à ne déjeuner qu’une fois arrivés près de Quimper. La circulation sur ce bout de parcours ne nous encourage pas à nous arrêter, de toute façon : l’objectif est donc atteint après 15 km pas très agréables.

La pause déjeuner nous console rapidement de ces événements : rien de tel que les jardins ombragés et fleuris d’une vieille église pour nous détendre. Après un solide sandwich, nous dévalons donc la descente de 2 km qui nous dépose au centre de Quimper. Là, le bureau de l’association met en action son fameux plan B : « vous avez 1h pour visiter le centre. Ensuite, rendez-vous à la gare routière ».

Nous prendrons donc le bus de Quimper à Locronan, pour nous épargner 20 km de montée, et garder un peu de temps pour profiter du paysage et du vieux centre de Quimper.

Visite de Locronan = dégustation de Kouign Amann !! Notre petit groupe s’éparpille rapidement entre les différentes pâtisseries de ce très beau village breton, et la maison aux cent bières. Nous rechaussons quelques dizaines de minutes plus tard pour les sept kilomètres nous séparant du camping de Kervel où nous passeront la nuit, après un bon bain dans l’Océan…

JPEG - 109.5 ko
Fiche du cinquième jour

- Article Précédent Article Suivant

Les autres journées de la rando
- Jour 0, rencontre des patineurs : Bourg-des-comptes
- 1er jour : Bourg-des-comptes à Loyat
- 2e jour : Loyat à Theix
- 3e jour : Theix à Saint-Cado
- 4e jour : Saint-Cado à Riec-sur-Bélon
- 5e jour : Riec-sur-Bélon à Kervel
- 6e jour : Kervel à Camaret-sur-mer
- 7ème jour : Camaret-sur-mer à Locmaria-Plouzané


0-Trace GPX du cinquième jour,
document GPS , 368.7 ko

1-Tracé KML du cinquième jour,
document Keyhole Markup Language , 45.7 ko

revenir rubrique Le récit de la rando Jour par jour