accueil > Balades > Compte-Rendu > Compte-Rendu 2005

Yo !

Ben comme j’étais un peu à la bourre tout à l’heure (pour cause de préparation d’option plus), j’ai vite fouillé dans mes mails pour trouver quelques numéros de téléphone de mardicestrollerskaters à appeler au cas ou la "rando" aurait déjà démarré...

ET donc j’ai noté celui d’Arnaud (le seul que j’ai trouvé) sur un bout de papier. Et avant de partir, j’ai mis le bout de papier dans ma poche.

Arrivé gare Saint Lazarre à 20h25 je ne vois personne ! et la pyramide est une boule... Alors je prends mon portable et je sors le bout de papier pour appeler Arno...

Et là, sur le bout de papier je lis : "F32A" ... prestidigitation ! Le numéro d’Arno s’était transformé en code d’accès d’une amie qui habite un immeuble voisin !

Dingue non ?

Alors j’ai vu le coup ou je ne pourrais appeler personne, ou personne ne pourrait m’appeler non plus, ou mon option plus tomberai à l’eau et ou je ferais raser toutes les pyramides de la terre... Pour éviter ca (et ne plus se tromper de papier), ceux qui veulent noter mon numéro... : 06.-.-.-.- ! (à n’utiliser que de manière raisonnable ou raisonnée...).

(je me permet de préciser qu’en fin de compte les pyramides sont des objets effectivement assez arrondis et que les convives à roulettes sont arrivés par la suite, au compte goutte, avec cette notion du temps certes un peu tardive, mais qui leur va si bien :) )

Bon sinon :

0. Il est clair que le numéro d’Arnon’aurait pas servi à grand-chose...

1. On n’a ingurgité que la moitié de l’option plus... il m’en reste donc autant pour demain... (donc Arnosi tu rates ton lancer à pau...)

2. Y’a quelqu’un qui a oublié ses protèges poignets chez moi ! (preuve que le vin blanc a fait son effet) (Alexandre ? :-) ) (oui faut dire que c’est Arnaud qu’a le réchaud et que sans Arnaud pas question de faire de la fondue en plein air)

3. Celui (david ?) qui se charge du compte rendu est bien aimable de vouloir témoigner que ce soir : 3.a : c’était relativement bien rangé, somme toute, chez olilo 3.b : aussi étrange que cela puisse paraître tous les bonhommes étaient verts (je ne veux pas d’ennui avec la direction) !

Olilo (chef par intérim)


Je veux témoigner de cette expérience étrange vécue ce mardi soir dernier : Je situe la scène : à peine entrés dans l’endroit,
- une musique étrange venue d’ailleurs lente, répétitive et envoûtante, surgit
- des vapeurs d’alcool (à brûler...) nous chatouille et nous enflamme l’esprit
- du vin blanc qu’on nous servait en dépit de nos protestations véhémentes...

Bref une atmosphère singulière

effectivement :
- l’appartement d’Olilo nous a paru beaucoup mieux rangé en repartant
- tous les bonhommes des passages piétons étaient verts et bizarrement il y en avait soudainement des milliers et des millions, de droite et de gauche, partout où l’on tournait la tête on se trouvait face à des bonhommes verts....

Olilo, était-ce une fondue onirique ? C’était quoi cet ingrédient qui a fait des grumeaux ? Zarbi.....

A plus Une témoin anonyme, rescapée.....

revenir rubrique Compte-Rendu 2005