accueil > Balades > Compte-Rendu > Compte-Rendu 2005

Nous étions nombreux, au départ de Bercy ! Une douzaine à prendre les roues pour traverser Paris : objetif la Tour Eiffel pour une option plus novatrice et festive.

Après un trajet relativement rapide (pour moi, mais tout est fonction sa sensibilité !) grâce à nos staffeurs hors pairs, nous avons fini par arriver à la tour Eiffel où nous avons un peu lutté pour retrouver « notre » fontaine, celle dont à laquelle on vous a déjà causé de lorsqu’on y a fait des crêpes au grand Marnier (il me semble me rappeler que nous avions déjà, à l’époque, eu du mal à la localiser, cette grmrlrggglbbb de fontaine). Bon, nous y voilà, à la fontaine. Enfin un peu de repos et son corollaire « mardi-c’est-rolleresque » : l’option plus.

Comme je le disais plus haut, cette option plus fut novatrice et festive. Question : en quoi s’est-elle révélée novatrice (surtout quand on sait que l’option plus est par définition le lieu de toutes les tentatives les plus folles), hein, pourquoi ?

En fait, nous avons décidé ce jour-là de béta-tester un outil dont on espérait qu’il pourrait être très utile au 24h du Mans : le barbecue jetable.

JPEG

JPEGAinsi donc, dans un cadre somptueux, sous les étincelles de la tour Eiffel, nous sommes nous retrouvés à manger des merguez et des saucisses, à patienter en attendant qu’elles chauffent (les saucisses et les merguez) avec tous les mets apportés à la sueur de leur front par les différents participants et les bouteilles nombreuses ouvertes par nos deux sommeliers.

JPEG

Comme c’était l’anniversaire de David, le repas s’est terminé sur une note de champagne accompagné d’un crumble aux framboise porté tout le trajet par Pascalito et d’un superbe gâteau au chocolat maide by Manu.

JPEGJPEGJPEGJPEGComme Nathalie la Malice, toujours prévoyante, avait pensé à apporter des bougie, cette fête s’est déroulée dans les règles : avec le chant de « joyeux anniversaire » dont on se demande encore comment il a pu ne pas provoquer d’ouragan tant les participants avaient du mal à garder le ton !

JPEG

Après un retour rapide et toujours aussi éreintant pour mes petites gambettes, j’avoue avoir été heureuse d’arriver, de prendre une douche et de me coucher.

revenir rubrique Compte-Rendu 2005